Réflexion, apprentissage et amélioration continue

Les activités d’évaluation

Veillez à ce que les activités d’évaluation soient adaptées aux filles, en choisissant des méthodes de collecte des données qui suscitent leur intérêt et mettent en valeur leur participation au programme. Il est aussi important de prendre en compte les niveaux de littératie et les barrières linguistiques, afin que les instruments de mesure permettent d’atteindre toutes les participantes. Il pourrait se révéler pertinent de traduire les documents d’évaluation dans différentes langues en usage dans la collectivité.

L’évaluation doit être planifiée dès les premières étapes du programme, afin que vous puissiez observer, consigner, analyser et communiquer les éléments pertinents au fil de son déroulement. Voici quelques activités d’évaluation que vous pourriez mettre en place :

  • Précisez les questions importantes à vos yeux et à ceux des parties intéressées, concernant le programme, son fonctionnement et ses effets.
  • Évaluez les changements observés chez les participantes. On se sert généralement de sondages portant sur les résultats, menés au début et à la fin du programme, mais vous pouvez aussi vous fonder sur des récits et des témoignages.
  • Mettez en place des processus permettant au personnel du programme d’évaluer l’efficacité de sa mise en œuvre et des activités réalisées au regard des résultats recherchés. Recueillez dans cette optique les observations et les réflexions tant du personnel que des participantes concernant leur expérience du programme.
  • Suscitez la contribution de toutes les parties intéressées, au moyen de sondages, d’entrevues de groupe, de forums, ou simplement en sollicitant leur point de vue sur les effets réels du programme.
  • Invitez les mentores à discuter ensemble de la mise en œuvre et de l’efficacité du programme. Ce genre d’initiative contribue au rapprochement entre celles-ci et le personnel, démontre un intérêt à l’égard de leur expérience du mentorat et favorise le maintien de leur engagement au sein du programme.
  • Recueillez et consignez les données pertinentes — notamment, la fréquence et la durée des rencontres de mentorat de groupe, le taux de participation à chacune des séances, de même que la durée totale des interactions entre les mentores et les mentorées dans le cadre de chaque jumelage.
  • Recueillez et consignez les données relatives à la participation des partenaires de la collectivité (p. ex., notez qui a recommandé les mentores et les mentorées, et qui a fourni des ressources ou du matériel).
  • Notez tout ce qui ne s’est pas déroulé comme prévu (p. ex., l’allongement de certains processus tels que le recrutement des mentores, ou encore le fait que des mentorées communiquent mieux avec des mentores autres que celles avec qui elles ont été jumelées). Ces circonstances inattendues peuvent vous mettre sur la piste des améliorations que l’on devrait apporter au programme, afin qu’il corresponde mieux aux préférences et à l’expérience des mentores et des mentorées. Elles peuvent aussi provoquer une prise de conscience et inciter les partenaires de la collectivité et les parties intéressées à s’engager encore plus activement pour accroître l’efficacité du programme (p. ex., en intensifiant la diffusion de l’information destinée au recrutement des mentores).

Vous devrez impérativement mettre au point des outils d’évaluation avant la mise en œuvre de votre plan de programme. Il peut s’agir de tableaux servant à compiler les présences, de carnets de bord ou de registres où inscrire les faits saillants de chaque séance de mentorat, de mécanismes pour recueillir les commentaires des participantes, et de sondages à effectuer au début et à la fin du programme. La sollicitation régulière des commentaires des participantes, par exemple, permet d’observer leur évolution personnelle et favorise l’amélioration continue du programme.


Contactez: mentoringgirls(at)canadianwomen.org