Recrutement, sélection et jumelage

Recrutement des mentorées

Tout comme dans le cas des mentores, il est essentiel de réfléchir au profil des mentorées et à la meilleure façon de susciter chez elles un intérêt envers le programme. Le succès du recrutement reposera sur votre connaissance de la communauté et des filles qui l’habitent. Si vous n’êtes pas certaine de bien les connaître, consultez des personnes-ressources qui sauront vous renseigner et vous appuyer. Soulignons qu’il est tout aussi important de s’adresser aux parents ou aux gardiens et aux organismes susceptibles d’appartenir à leurs réseaux personnels et professionnels qu’aux filles elles-mêmes. Au moment de planifier votre stratégie de recrutement, tenez compte des points ci‑dessous.

Définissez des critères ou des lignes directrices pour le recrutement des mentorées

  • Il est essentiel de définir des critères d’admissibilité au programme fondés sur sa mission, ses buts et ses objectifs (Sherk, 2006).
  • Quelles filles en tireront le plus grand profit? Qui compose votre groupe cible et quels sont vos objectifs?
  • Si le programme s’adresse à une population en particulier, celle‑ci comptera des filles qui, en raison de certaines caractéristiques, en profiteront davantage que d’autres. Il n’est pas question ici d’exclure quiconque, mais plutôt de veiller à ce que l’expérience soit la plus bénéfique possible pour celles qui y participeront.

Nouez des liens clés avec des personnes-ressources et des partenaires

  • Qui peut vous aider à faire circuler le message, en particulier dans les communautés où votre organisme n’a pas suffisamment de contacts?
  • Pour recruter des mentorées, la plupart des programmes comptent sur l’aide des conseillères et conseillers en orientation, du personnel enseignant, ainsi que des organismes locaux (Sherk, 2006). Il est essentiel de transmettre les critères d’admissibilité à l’ensemble de ces intervenantes et intervenants.
  • Vérifiez que tous et toutes saisissent bien les objectifs du programme et qu’ils sont en contact avec les groupes diversifiés répondant à vos critères.

Préparez votre matériel de promotion

Utilisez des formules positives pour éviter de stigmatiser les participantes. À titre d’exemple, demandez à vos partenaires de « proposer » des noms plutôt que « d’aiguiller » des filles. Au lieu de parler d’un programme pour filles « à risque », décrivez-le comme « une occasion d’apprendre et d’exercer son leadership ».

  • Comment faire en sorte que votre projet suscite l’enthousiasme des filles? Quel genre de matériel pouvez-vous créer pour en faire la promotion?
  • Pour que votre matériel interpelle les filles, recourez à un style convivial, à des illustrations qui leur plaisent et à des images reflétant un large éventail d’âges, de gabarits, de races et de capacités.
  • N’oubliez pas d’ajouter de l’information destinée aux parents et aux gardiens, notamment sur le but du programme, ses objectifs et les thèmes qui seront abordés.
  • Un formulaire d’aiguillage peut s’avérer un moyen utile de faire circuler de l’information sur le programme. Rappelons toutefois que son usage doit respecter le droit au respect de la vie privée.

Il est impératif de réfléchir soigneusement aux moyens que vous allez prendre pour recruter les bonnes participantes. À mesure que votre plan prendra forme, repassez en revue les éléments que vous aviez définis à l’origine : les objectifs, les résultats escomptés et le profil des participantes.


Contactez: mentoringgirls(at)canadianwomen.org