Programme et rencontres

Planification des activités

Afin d’avoir un meilleur taux de participation, les réunions devraient être organisées régulièrement et annoncées d’avance. De plus, les activités et les discussions devraient reposer sur les points forts et les passions des participantes. Ainsi, elles devraient intéresser les participantes en plus d’être inclusives et amusantes. Bien qu’il soit important de mettre sur pied le programme et d’organiser des activités, il ne faut pas oublier que l’accent devrait être mis sur le soutien à la relation de mentorat. Les activités ne sont qu’une façon de le faire.

Lorsqu’on élabore un programme, il faut toujours réfléchir aux pratiques exemplaires. Celles s’appliquant aux programmes de mentorat pour les jeunes ont été présentées dans cette trousse. En plus des aspects à considérer qui ont été énumérés dans cette section, il est conseillé de mettre en œuvre les pratiques exemplaires de la Fondation canadienne des femmes (2014) lors de l’élaboration et de l’exécution du programme. Cette fondation s’est donné pour mission d’évaluer et de continuer d’améliorer les programmes de soutien qui cadrent avec les pratiques exemplaires lorsqu’il s’agit de travailler avec les filles. Lors de sondages, de groupes de discussions et d’entrevues, les filles, les parents et les organisatrices ont eu l’occasion de déterminer les éléments essentiels qui aident à favoriser la réussite des programmes pour les filles.

Ces pratiques exemplaires font en sorte que les programmes intègrent les points forts des filles, célèbrent la diversité et établissent des conditions pour que les expériences en groupe soient sécurisantes, accessibles et inclusives :

« L’autonomisation des filles et l’investissement dans les filles… sont cruciaux pour briser l’engrenage de la discrimination et la violence et… cette autonomisation nécessite la participation active des intéressées au processus de prise de décision »

- Nations Unies (2011)

  • Tout programme devrait tenir explicitement compte de l’équité entre les sexes.
  • Les programmes devraient se fonder sur les actifs et adopter une approche positive.
  • Ils devraient être axés sur les filles et pilotés par elles.
  • Ils devraient être interactifs et amusants.
  • Ils devraient offrir un espace sécurisant et accueillant aux filles.
  • Ils devraient être accessibles et éliminer tout obstacle qui nuit à la participation.

Ils devraient célébrer et respecter la diversité des filles, y compris toutes les personnes qui s’identifient au sexe féminin.

Le personnel du programme, les mentores et les mentorées peuvent planifier les activités. Celles auxquelles les groupes de mentorat participeront dépendront des participantes et des objectifs du programme. Au début, il faut souvent animer et structurer davantage les activités tandis que les participantes apprennent à se connaître. Vous trouverez ci-dessous certains conseils pour planifier des activités inclusives, amusantes et orientées vers les filles.

Créer un espace où les filles peuvent s’exprimer et prendre des décisions

« Sans possibilité d’échanger sur ce qui se passe dans leur vie, les séances de mentorat de groupe pourraient devenir ni plus ni moins qu’un autre programme rempli d’activités. »

- Sherk (2006)

  • Offrez aux mentorées l’occasion de faire part de leurs commentaires sur les activités. Orientez les discussions et les activités de manière à ce qu’elles soient des plus utiles et intéressantes pour elles.  
  • Faites un compte rendu après les activités et les séances afin d’aider les filles à réfléchir sur leur expérience, à mettre en commun leurs connaissances et à intégrer ce qu’elles ont appris.
  • Donnez aux liens le temps de se tisser. Accordez du temps aux participantes pour qu’elles puissent échanger sur leur vie et leurs expériences.
  • Offrez à toutes les participantes l’occasion d’assumer un rôle de premier plan et encouragez-les à le faire. Il pourrait s’agir d’aider à concevoir ou à diriger une activité, de mener une discussion, de préparer une collation ou de se charger d’aménager l’espace et de replacer la salle.
  • Faites participer les filles aux décisions concernant le programme et laissez-les en prendre la responsabilité de sorte que leurs besoins particuliers et leurs goûts soient satisfaits.

Gérer la dynamique de groupe et célébrer

Dans certains programmes de groupes qui s’adressent aux filles, on commence la visite en utilisant un bâton de parole, comme dans certaines communautés autochtones. Le bâton circule entre les membres afin d’échanger sur ce qui s’est passé depuis leur dernière rencontre et de dire ce qu’ils pensent.

« Un bâton de parole est un outil très spécial qui nous donne le courage de dire la vérité et le pouvoir de parler avec notre cœur. C’est un symbole de respect pour la pensée, les récits et les histoires personnelles de chaque membre qui participe au cercle. Lorsqu’une personne tient le bâton dans un cercle de partage, elle parle avec son cœur sans être interrompue. Les autres membres du cercle écoutent respectueusement la personne qui parle et comprennent son message. Chaque membre du cercle a une chance de tenir le bâton de parole et d’exprimer ses pensées et ses sentiments. Si en recevant le bâton de parole, la personne choisit de ne rien dire, elle le passe avec respect à son voisin jusqu’à ce que l’objet ait fait le tour de tout le monde. »

- Raven Speaks, n.d.

  • On s’assure que les mentores sont justes et qu’elles traitent toutes les filles équitablement. Ces dernières auront ainsi l’impression de faire partie du groupe.
  • Mettez en évidence les centres d’intérêt qu’ont en commun les filles et soulignez-en la valeur. En même temps, le caractère unique de chaque personne devrait être célébré et valorisé.
  • Gérez les commentaires des filles afin de vous assurer que les sujets ou les activités conviennent à l’ensemble du groupe. Veillez à ce que toutes les filles puissent participer aux activités.
  • Prenez le temps de connaître les filles en vue de pouvoir adapter les activités à leurs centres d’intérêt et à leur personnalité. Participez à la dynamique de groupe.

Faire en sorte que les activités constituent une expérience positive et inclusive

  • Réglez un conflit dès qu’il survient. Aidez les filles à prendre l’initiative de résoudre les problèmes.
  • Si des collations ou des repas sont offerts, vérifiez s’il y a des restrictions alimentaires ou d’autres problèmes de santé dont il faut tenir compte.
  • Rendez les séances intéressantes en organisant une sortie éducative, en employant des manières originales d’exprimer des idées et en invitant des conférencières pour transmettre des connaissances particulières.
  • Planifiez des visites et fixez des objectifs réalisables.

Ce ne sont pas les idées qui manquent pour les activités de groupe et les discussions. Si la responsabilité de planifier les activités incombe aux mentores, on leur transmet les conseils mentionnés précédemment. Parmi l’éventail de sujets et d’activités, mentionnons : les médias sociaux, la sécurité, l’intimidation, les relations saines, le développement positif des jeunes, les femmes en STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques), etc. Il est possible d’obtenir en ligne plusieurs guides et ressources à l’intention des mentores, des parents et des programmes jeunesse.

Tenir compte des différents modes d’apprentissage

Dans le but de mieux répondre aux divers besoins des filles, il convient de faire appel à différents modes d’apprentissage. Une pratique exemplaire consiste à diversifier les formes d’apprentissage dans le programme et à réfléchir sur les stratégies qui conviennent le mieux aux différents styles d’apprentissage. Les huit intelligences ordonnent les différentes sortes d’aptitudes que nous possédons tous. Nous devrions créer du contenu et des programmes qui tirent parti de ces huit domaines de sorte que chaque fille dispose d’une base pour exploiter ses talents et utiliser ses compétences. On peut envisager de faire passer le test aux filles au début du programme afin de déterminer les différentes formes d’intelligence et les différents talents que l’on retrouve dans la salle.

Mode d’apprentissage Description Stratégies d’apprentissage
Verbal/ linguistique
Vous comprenez le monde par l’entremise du langage et vous savez utiliser les mots de façon efficace en parlant ou en écrivant. Lorsque vous faites des jeux de mots et que vous racontez des histoires, vous démontrez cette forme d’intelligence.
  • lisez le matériel avant d’aller aux cours
  • prenez des notes de ce que vous entendez et lisez
  • décrivez ce que vous avez appris à d’autres personnes
  • écoutez ce que d’autres personnes ont appris
  • écrivez les étapes/directives d’une procédure ou d’une expérience
  • utilisez des mots croisés, des jeux de mots et des conversations imaginaires pour vous aider à vous souvenir de ce que vous avez appris
  • utilisez vos connaissances verbales/linguistiques pour vous aider à étudier. Par exemple, si vous suivez un cours de musique, composez une histoire en fonction de ce que vous entendez
Logique/ mathématique
Vous appréciez les relations abstraites et vous pouvez utiliser les chiffres de façon efficace. Lorsque vous jouez avec les statistiques et analysez les composantes d’un problème, vous démontrez cette forme d’intelligence.
  • prenez des notes sous forme de plan
  • classez par ordre d’importances les différents éléments d’information
  • structurez l’information dans différentes catégories pour vous aider à la mémoriser
  • utilisez votre logique pour prédire les résultats en fonction de votre connaissance du passé
  • déterminez la marche à suivre pour accomplir une tâche
  • établissez des tableaux d’objectifs d’apprentissage
  • utilisez vos compétences en logique/mathématique pour vous aider à étudier. Par exemple, si vous apprenez des choses au sujet de la Terre, cherchez les relations de cause à effet entre les événements géologiques
Visuel/ spatial
Vous êtes capable de percevoir l’information visuelle/spatiale et vous pouvez faire de bonnes représentations mentales. Lorsque vous griffonnez, vous démontrez cette forme d’intelligence.
  • utilisez les éléments visuels de votre situation d’apprentissage (images, formes, dessins, couleurs) pour vous aider à mémoriser ce que vous avez appris
  • faites-vous une image mentale de ce qu’on vous a dit
  • utilisez des marqueurs pour faire ressortir le texte important
  • lorsque vous prenez des notes de ce que vous entendez et lisez, utilisez des images et des mots
  • dessinez des diagrammes, des graphiques et des modèles pour vous décrire/vous expliquer des choses
  • étudiez des sujets visuels/spatiaux. Par exemple, si vous étudiez une culture, rédigez un texte dans lequel vous présentez son art et ses peintures
Interpersonnel
Vous pouvez reconnaître et comprendre les motivations et les sentiments des autres. Lorsque vous aimez faire partie d’une équipe ou d’un groupe, vous démontrez cette forme d'intelligence.
  • essayez de faire partie d’un groupe d'apprentissage où vous pourrez interagir avec les autres
  • utilisez votre connaissance des autres pour vous aider à mieux participer dans une équipe
  • tenez compte des sentiments des autres lorsque vous posez des questions et écoutez
  • expliquez ce que vous avez appris à d’autres personnes
  • soyez sensible aux besoins et désirs de votre enseignant ou instructeur – vous serez mieux en mesure de prédire ses attentes à l’égard des compositions et des examens
  • étudiez des sujets qui portent sur les relations interpersonnelles. Par exemple, si vous étudiez l'histoire, rédigez une composition dans laquelle vous incarnez un personnage historique
Intrapersonal
Vous pouvez cerner vos propres sentiments, vous faire des modèles mentaux exacts de vous-même et vous appuyer sur ces modèles pour prendre des décisions au sujet de votre vie. Lorsque vous pouvez miser sur vos forces et que vous connaissez vos faiblesses, vous affichez cette forme d'intelligence.
  • lorsque vous apprenez, essayez de déterminer votre façon de penser et évaluez-en les avantages
  • lorsque vous êtes en situation d’apprentissage, prenez note de votre état affectif et évaluez de quelle façon cela vous aide/vous inhibe
  • servez-vous de votre capacité d’aller « en vous » pour relaxer lorsque vous êtes entouré de bruit et d’activité
  • évaluez vos forces personnelles en ce qui a trait à différents sujets
  • reliez des concepts à votre vie et essayez de comprendre quels sentiments ils suscitent en vous
  • étudiez des sujets qui portent sur la perception intrapersonnelle. Par exemple, si vous étudiez l’histoire, analysez l’effet des styles décisionnels des dirigeants
Corporel/ kinesthésique
Vous utilisez la totalité ou une partie de votre corps pour créer des produits ou régler des problèmes. Lorsque vous aimez le sport et la danse, vous possédez cette forme d'intelligence.
  • cherchez des façons d’apprendre par l’expérience pratique
  • mimez la signification de ce que vous apprenez
  • reliez des mouvements, des gestes et des expressions faciales à différents sujets d’information
  • utilisez des jeux, le mime et des simulations pour mieux comprendre et vous aider à mémoriser ce que vous avez appris
  • informez-vous au sujet des méthodes de rétroaction biologique pour mieux comprendre votre façon d’apprendre
  • utilisez votre intelligence corporelle/kinesthésique dans vos études. Par exemple, si vous apprenez les mathématiques, utilisez différentes parties de votre corps comme outils de mesure.
Musical
Vous pouvez créer, communiquer et comprendre des significations associées à des sons. Lorsque vous distinguez les sons et suivez un rythme, vous affichez cette forme d'intelligence.
  • associez l’ambiance d’une musique à différents sujets d’étude
  • faites des sons que vous pourrez relier à des éléments de connaissance pour mieux les mémoriser
  • créez des chansons et des rythmes pour les sujets que vous étudiez
  • utilisez la musique pour vous aider à relaxer
  • étudiez des sujets musicaux. Par exemple, si vous étudiez une culture, demandez à l’enseignant si vous pouvez rédiger un texte sur sa musique.
Naturaliste
Vous pouvez distinguer, classifier et utiliser les caractéristiques de votre environnement personnel. Par exemple, si vous collectionnez des choses comme des timbres, des films ou des enregistrements musicaux, vous affichez cette forme d'intelligence.
  • lorsque vous prenez des notes de ce que vous entendez et lisez, dessinez votre environnement
  • reliez ce que vous apprenez à des modèles de votre environnement
  • servez-vous de votre capacité de « collectionner » pour vous aider à classer et à structurer les idées/concepts que vous apprenez
  • si la nature est une partie importante de votre environnement, étudiez dans un environnement naturel ou mettez des plantes dans votre bureau d’étude
  • dans vos études, donnez des exemples de votre environnement. Par exemple, si vous étudiez la littérature et que vous travaillez dans un atelier de carrosserie, demandez à l’enseignant si vous pouvez composer un poème ou un roman sur l’automobile.

- Tableau adapté de Service Canada, www.jobsetc.gc.ca

Il est également important de réfléchir aux façons les plus efficaces d’apprendre de l’information de participer aux activités.

http://thepeakperformancecenter.com/educational-learning/learning/principles-of-learning/learning-pyramid/

Description des approches en matière d’activités et exemples d’activités

La liste suivante donne quelques exemples d’approches en matière d’activités tout en présentant les aspects s’y rattachant. À noter : cette liste n’inclut pas toutes les catégories et ne propose que quelques secteurs à découvrir. Certaines approches sont utilisées seules, tandis que dans les programmes, on en combine d’autres.

Les activités thématiques portent sur des thèmes ou des sujets particuliers; elles peuvent être planifiées au préalable ou dirigées par les filles ou avoir pour objet leurs centres d’intérêt. Dans certains programmes, on commence par une discussion, un exercice ou un apprentissage qui se fait en grand groupe. On s’arrête, puis on explore le sujet en poursuivant la discussion en petits groupes et en procédant à des applications concrètes. Les organisatrices ont ainsi la possibilité d’aborder des thèmes précis, ce qui peut contribuer à rendre l’apprentissage stimulant et applicable. Lorsqu’un élément portant sur l’équité entre les sexes est amené dans une discussion spontanée, l’activité thématique peut offrir aux filles un espace pour apprendre à s’exprimer, se forger une opinion et réfléchir ouvertement sur leur expérience.

Pour les activités basées sur un curriculum, servez-vous d’un guide des séances pendant la durée du programme; ce guide a été élaboré au préalable. En règle générale, les séances sont organisées de manière progressive en vue d’atteindre un objectif d’apprentissage. Le curriculum peut explorer principalement une dimension d’apprentissage ou aborder un certain nombre de thèmes importants. Toutefois, un objectif devrait être défini et le curriculum devrait être déterminé à l’avance de manière à atteindre cet objectif. Bien que cette structure puisse s’avérer utile, elle peut également limiter la place qui est accordée aux filles dans les programmes de mentorat. On ne doit pas oublier de leur laisser de l’espace en allouant du temps chaque semaine à des discussions et à des séances orientées vers les filles qui auront été déterminées par celles-ci.

Dans certains programmes de mentorat de groupe pour filles, on se sert du travail d’équipe axé sur un objectif en vue d’atteindre un objectif à long terme sans recourir à un curriculum officiel. Il s’agit habituellement d’un projet de grande envergure, d’une collaboration artistique ou d’une activité communautaire où il ne manque pas d’occasion de se perfectionner dans la poursuite de l’objectif final. Par ailleurs, l’objectif en question devrait comporter plusieurs volets de sorte que les filles puissent collaborer en vue de l’atteindre. Elles auront ainsi tout l’espace pour exploiter leurs compétences, leurs talents et leurs centres d’intérêt. Accordez-leur également de la place pour qu’elles puissent diriger ce processus. La planification et les activités devraient se faire au sein de plus petits groupes de mentorat de manière à nouer des relations et à entreprendre plus facilement des discussions.

On s’adresse souvent au grand groupe avant de le diviser en plus petits groupes lors des autres activités présentées précédemment. Cela permet d’organiser les séances selon deux activités importantes : une première activité ou une discussion avec tout le groupe, puis une activité ou une discussion sur le même thème en plus petits groupes. On se dote ainsi d’une structure tout en laissant de la place aux filles pour diriger la plus petite discussion. Cette façon de faire fournit l’occasion de planifier des sujets précis et des thèmes d’apprentissage tout en facilitant le tissage de relations fluides à l’intérieur des groupes jumelés de mentorat.

Les sorties en milieu communautaire ont lieu à l’extérieur et dans la localité. En règle générale, elles consistent en activités externes, par exemple jouer aux quilles ou aller au cinéma, mais peuvent également comprendre du travail communautaire. Il faut accorder une plus grande attention aux questions de sécurité des jeunes, de responsabilité et de sélection pour ces activités. Puisque, normalement, le personnel ne peut pas prendre part à toutes les sorties des petits groupes de mentorat, les mentores assument une responsabilité importante pour les filles. Par conséquent, ce sont habituellement les mentores adultes qui participent aux sorties.

Ces approches peuvent constituer un ensemble homogène. Toutefois, il est courant d’opter pour une approche mixte qui peut servir de très bon complément. Enfin, ces approches seront d’une grande utilité pour alimenter et élaborer le contenu du programme.

Il ne faut pas oublier que le succès de certaines activités repose sur plusieurs facteurs et est souvent attribuable aux filles qui composent le groupe. Ce qui fonctionne pour un groupe de mentores et de filles ne sera peut-être pas bien reçu par un autre. Il ne faut pas hésiter à adapter et à essayer différentes approches pour trouver ce qui intéresse chacun des groupes et ce qui sera bien accueilli.


Contactez: mentoringgirls(at)canadianwomen.org