Formation

Formation des mentores - Détermination du contenu

Le contenu que vous élaborez pour la formation des mentores devrait refléter les buts de votre programme, les mentores avec lesquelles vous travaillez et leur niveau de connaissance et d’expérience ainsi que les réalités particulières des filles de votre collectivité. Il est fortement recommandé que les organisations élaborent un plan et un cadre de formation des mentores au début du programme pour s’assurer que toutes les connaissances clés sont transmises au moment opportun.

Avant de commencer à élaborer le contenu, revoyez les thèmes en ayant à l’esprit le point de vue de vos mentores. Quand vos mentores sont des adolescentes, vous devez prêter attention au niveau de langue, à la portée de l’information et à la façon de présenter certains sujets, de manière à offrir une formation accessible et confortable pour les participantes. Et si vos mentores sont des adultes, prenez en compte leur niveau d’expérience personnelle et professionnelle, ainsi que leur niveau d’alphabétisme, pour vous assurer que l’information trouve un écho et n’est pas jugée trop difficile à saisir. Il doit y avoir un équilibre entre la formation technique sur les politiques, la sécurité et les comportements positifs, d’une part, et les activités axées sur le plaisir offertes pour stimuler l’enthousiasme des mentores, d’autre part. Assurez‑vous de bien faire comprendre aux mentores que leur participation au programme leur permettra de vivre une expérience enrichissante et amusante.

Contenu de la formation des mentores : Principes généraux

La formation que vous offrirez à vos mentores vous permettra d’explorer un large éventail de concepts de formation. La liste ci‑dessous met en évidence certaines des catégories les plus importantes que les programmes devraient inclure. La liste peut vous sembler rébarbative au premier coup d’œil, mais souvenez‑vous qu’une partie de cette formation peut être simplement présentée au début, puis revue par la suite dans le cadre de la formation continue. Certaines organisations ont trouvé utile de créer un document PowerPoint couvrant quelques‑uns des thèmes les plus denses sur le plan informatif. Cette présentation est habituellement faite au début de la séance, avant les composantes interactives de la formation des mentores.

La liste ci‑dessous, bien que non exhaustive, offre un résumé de quelques thèmes importants à intégrer à la formation des mentores :

Thèmes de formation Idées d’activités
Renseignements détaillés sur le programme : Dans l’orientation, on devrait donner de l’information sur le calendrier, le lieu, les politiques et les buts du programme ainsi que sur l’organisation hôte. Incluez une visite guidée de l’espace pour aider les mentores à établir un lien avec l’organisation. Encouragez‑les à échanger de l’information entre elles afin de tisser des liens. Dans le cas d’une formation de groupe, incluez une activité brise‑glace.
Renseignements détaillés concernant les rôles des intervenantes : Discutez des responsabilités, des objectifs et des attentes des mentores, des mentorées et du personnel. Une attention devrait aussi être accordée aux parents, auxtuteurs ou tutrices. Demandez aux mentores de parler de l’impact qu’une mentore a eu sur leur propre vie et dégagez les qualités qui expliquent l’efficacité de cette relation de mentorat. Dressez une liste complète de qualités à partir des suggestions du groupe et rattachez chaque qualité à un aspect du rôle des mentores. Vous pourriez encourager les mentores à préparer un contrat les engageant vis‑à‑vis elles‑mêmes et énonçant l’impact qu’elles souhaitent produire ou les qualités qu’elles souhaitent développer dans leurs relations de mentorat.
Importance du rôle des mentores et fin des relations de mentorat : Les mentores devraient comprendre leur rôle et l’impact positif qu’elles auront sur la vie des filles. Elles devraient également comprendre que leur influence peut tout de même être négative si les relations ne prennent pas fin de façon appropriée. Cet aspect ne doit pas intimider les mentores et leur faire craindre l’engagement qu’elles prennent, mais plutôt leur faire comprendre l’importance de mettre fin aux relations avec les mentorées de façon saine. Review scenes from common movies that show emotional outcomes for an individual that do not experience the benefits of proper relationship closure. Have the mentors write a letter to their future mentees thanking them for the opportunity to work together and learn from one another.
Développement des jeunes : Les responsables de la formation devraient présenter les notions de développement cognitif, émotionnel, social et physique. Ces notions aideront à saisir à quoi ressemble le développement sain des jeunes et la façon dont les relations et la personne peuvent évoluer. Utilisez le document sur les quarante atouts développementaux pour proposer des exercices démontrant ce qu’est le développement positif des jeunes et pour aborder la question d’un engagement fondé sur les forces (ci‑dessous). 
Engagement fondé sur les forces : Les mentores devraient participer à des exercices axés sur les forces, qui mettent à contribution les capacités, connaissances, habiletés et actifs qui sont déjà là, de manière à renforcer la résilience requise pour affronter les défis. Voir ci‑dessus des activités concernant les quarante atouts développementaux.
Diversité, inclusion et compétence culturelle : Les mentores tireront profit d’une base de notions clés pertinentes, concernant notamment la diversité raciale, ethnique et culturelle, ou encore la variance de genre, l’orientation sexuelle et les handicaps. En plus d’offrir une formation structurée sur ces notions, donnez‑leur vie en recourant aux moyens suivants : analysez les contenus médiatiques pour montrer les lacunes au chapitre de la représentation; intégrez de nouveaux mets ethniques chaque semaine comme moyen d’explorer les différentes cultures; et soulignez un éventail de fêtes appartenant à différents pays, différentes cultures et différentes religions.
Stratégies, enjeux et éléments à prendre en compte dans l’établissement de relations : Il peut être très utile de bien comprendre le processus d’établissement de relations — plus particulièrement de relations de mentorat. Il importe aussi d’avoir des lignes directrices claires sur la façon de gérer certains comportements au sein du groupe quand des conflits surgissent au cours du processus d’établissement des relations.

Il peut être utile de proposer des discussions et jeux de rôle pour mettre en pratique des stratégies de gestion des conflits, de communication saine ou d’établissement de relations.
Exemples d’activités de jeux de rôle : http://educationnorthwest.org/sites/default/files/resources/training.pdf

Sécurité des enfants : La formation doit inclure des consignes indiquant aux mentores ce qu’elles doivent faire si elles croient qu’un enfant est victime de mauvais traitements ainsi que pour assurer leur propre sécurité (à titre de mentores). Donnez des lignes directrices et des instructions claires sur les mesures que les mentores doivent prendre si elles croient qu’une mentorée est victime de mauvais traitements. Vous pouvez aussi intégrer à la formation une discussion sur les signes d’alarme pouvant indiquer qu’un enfant est victime de mauvais traitements. Cette violence inclut le risque qu’une fille soit préparée en vue d’être soumise à des pratiques de traite de personnes, risque particulièrement pertinent dans le cas des jeunes filles.
Signalement : Mesures que les mentores doivent prendre et comment elles doivent réagir si une participante ou une mentore révèle des renseignements personnels de nature délicate concernant des mauvais traitements ou d’autres problèmes. Consider inviting a member of the local Children’s Aid Society to speak to the mentors and present on the Child Protection Policy and when it is appropriate to report. This can also provide a space for mentors to ask questions and voice any concerns.
Confidentialité : Discutez de l’importance de protéger les renseignements confidentiels sensibles concernant des jeunes, des familles et des mentores divulgués dans le cadre des relations de mentorat. Présentez la politique de votre organisation en matière de confidentialité. Offrez aux mentores des scénarios de conversations pouvant avoir lieu au sein d’un groupe de mentorat. Demandez‑leur de déterminer les questions qui devraient rester confidentielles et pourquoi.
Limites : La discussion devrait inclure les limites physiques (c’est-à-dire les interactions physiques permises et celles qui sont interdites); la communication entre les mentores et les mentorées en dehors du groupe (est‑ce permis?); comment fixer des limites en tant que groupe; et comment les mentores peuvent fixer des limites avec les filles. Il est utile d’offrir des instructions claires sur les choses à faire et à ne pas faire pour maintenir des limites saines, car ce sujet peut être complexe. Songez à inclure une activité de réflexion pour aider les mentores à examiner leurs propres limites.
Développement des habiletés : La formation devrait faciliter et soutenir la collaboration au sein de l’équipe, ainsi que le leadership, la communication, la résolution de problèmes, la prise de décisions et la résolution de conflits. Intégrez une formation pour permettre aux mentores d’acquérir de nouvelles compétences qui les aideront à bien jouer leur rôle et plus encore. Demandez aux mentores de remplir le questionnaire d’autoévaluation au début du programme afin de cerner leurs forces et les points qu’elles souhaitent améliorer.

Contenu de la formation des mentores : Habiletés requises pour animer des groupes de filles

Dans le cas du mentorat de groupe plus particulièrement, les mentores doivent avoir les compétences et connaissances requises pour naviguer dans un environnement de groupe et favoriser une dynamique de groupe positive. Les mentores doivent être conscientes non seulement des relations qu’elles établissent avec les filles, mais aussi des relations qui se tissent entre les filles elles‑mêmes.

Voici quelques questions importantes à intégrer à la formation sur l’animation d’un groupe de filles :

  • Habiletés en animation de groupe : Offrez une formation axée sur les aptitudes en communication, en résolution de problèmes, en gestion des conflits et en gestion des relations.
  • Avantages et objectifs du mentorat de groupe : Soulignez les objectifs que le programme espère réaliser et discutez‑en avec le groupe. Invitez les participantes à échanger sur les avantages qu’elles espèrent retirer de leur expérience de mentorat.
  • Stades du développement d’un groupe : Revoyez les stades de développement d’un groupe stages of group développent pour aider les mentores à comprendre le processus d’établissement de relations saines ainsi que les hauts et les bas qu’elles pourront connaître. La compréhension de ce processus aide à préparer les mentores aux défis qui pourront surgir et à gérer leurs attentes de meilleurs résultats.
  • Collaboration avec une comentore : Si votre programme inclut une collaboration avec des comentores, la formation devrait comprendre un volet sur les attentes à avoir et sur les recommandations à suivre à l’égard d’un tel partenariat. Il peut être utile de mettre à profit les suggestions des mentores sur ce point. L’intégration d’activités de promotion du travail d’équipe peut servir à briser la glace et aider les participantes à tisser des liens solides entre elles.
  • Gestion des situations difficiles : Des situations difficiles peuvent surgir dans le groupe quand par exemple des renseignements sont divulgués, un conflit éclate entre des filles ou une mentorée vit une crise personnelle. Il est donc très important d’avoir des politiques précises sur la gestion de ces situations et primordial de traiter ce sujet en amont. La section sur la gestion de la dynamique de groupe examine ces questions plus en profondeur.
  • Création d’espaces sécuritaires, positifs et inclusifs : La réflexion sur les réunions de programme section comprend une discussion sur l’importance de créer un espace sécuritaire. Avec les mentores, procédez à un remue‑méninges sur les stratégies concrètes pouvant permettre d’atteindre cet objectif, dans le contexte particulier de votre programme.
  • Stratégies pour faire en sorte que l’expérience soit axée sur les filles : Procédez à un remue‑méninges sur la façon d’assurer que le programme est axé sur les filles et donnez des exemples concrets.

Si vous n’avez pas les compétences et connaissances requises pour offrir une formation aux mentores en animation de groupe, songez à demander une assistance à votre communauté (Sherk, 2006). Cette aide pourrait vous être offerte par une psychothérapeute pour les jeunes, une spécialiste en counseling de groupe, une responsable d’un groupe jeunesse ou une travailleuse des services à l’enfance et à la jeunesse. Bon nombre de programmes ont aussi jugé utile de faire appel à des mentores expérimentées pour codiriger des séances de formation.


Contactez: mentoringgirls(at)canadianwomen.org